Diaporama

Grande croisière

RM 1260 : l’aventure chic

Successeur du RM 1200, le RM 1260 profite d’une nouvelle carène signée Marc Lombard et construite à La Rochelle par Fora Marine et se distingue par un design plus élaboré, des finitions à la hausse et des performances prometteuses. Contrepartie de la recherche d’un plus grand confort, certains choix d’aménagement sont moins adaptés à la navigation au long cours.
  • Publié le : 10/07/2012 - 15:04
Lancer le diaporama en plein écran
hauturier et esthétique

Hauturier et esthétique

Construit en contreplaqué-époxy, le RM 1260 (11,99 mètres) est fidèle à l’esprit des RM (voiliers de voyage volumineux, légers et ergonomiques), mais bénéficie d’une carène plus large et d’un design plus raffiné, moins «bateau de travail fonctionnel» que le RM 1200. © L.C Laurent Charpentier

triple bouchains pour un biquille.

Triple bouchains pour un biquille.

Au fond de la coque à bouchains, un châssis en acier galvanisé de 400 kilos supporte les deux quilles du RM 1260. Cette structure est aussi adaptée à la version monoquille et bi-safrans. Le pont, en sandwich verre-mousse de PVC, est collé et stratifié à la coque. © L.C Laurent Charpentier

double barres à roue

Double barres à roue

Même si Fora Marine propose toujours une barre franche, le cockpit du RM 1260 est conçu pour deux postes de barre à roue, avec renvoi de l’écoute de GV et réglage du chariot. Entre les banquettes, le coffre à bib. Sur le rouf, les winches des drisses et du génois. © L.C Laurent Charpentier

deux voiles d'avant

Deux voiles d’avant

Gréé en cotre, comme tous les RM, le 1260 est équipé d’une trinquette sur enrouleur qui peut gêner le passage du génois au virement de bord. Le pont est recouvert d’une peinture antidérapante plutôt efficace. Notez aussi les jambettes des chandeliers. © L.C Laurent Charpentier

la lumière, mais pas de balcon

La lumière, mais pas de balcon

Comme sur le RM 1060, le mât n’est plus posé devant le rouf mais dessus, ce qui permet une vue panoramique à l’intérieur… Mais plus question de fixer un balcon de mât et gare à la surface glissante du pare-brise : contreparties d’un meilleur confort intérieur. © L.C Laurent Charpentier

trucs et astuces de pont

Trucs et astuces de pont

A gauche, un des deux postes de barre, avec winch de GV, taquet de chariot d’écoute et cale-pieds rétractable. A droite, l’étrave avec balcon ouvert, delphinière servant à dégager l’ancre et retenir le tangon du spi asymétrique, et forts taquets d’amarrage. © L.C Laurent Charpentier

esprit loft branché

Esprit loft branché

Esprit loft branché. Hublots de coque, vastes panneaux de rouf et peinture blanche : la lumière renforce la sensation d’espace. Le carré est surélevé par rapport à la cabine avant, pour une meilleure vue sur l’extérieur. Fini les vernis, le design urbain a conquis la plaisance. © L.C Laurent Charpentier

table à cartes

Table à cartes

Pas de rupture d’espace, le coin navigation s’intègre dans l’aménagement du carré et de la cuisine. Les coupe-batteries sont à portée de mains, les fargues conséquentes et les rangements suffisants, à condition de privilégier la navigation électronique. © L.C Laurent Charpentier

une cuisine-modèle

Une cuisine-modèle

La cuisine en U est une réussite : vastes plans de travail, réfrigérateur à ouverture par-dessus, 1 mètre cube de rangements, eau douce et eau de mer, rebords conséquents (manque une séparation entre évier et frigo), aération suffisante : mieux qu’à la maison ? © L.C Laurent Charpentier

rangements parfaits

Rangements parfaits

Un coup d’œil sous les planchers révèle la présence des réservoirs d’eau douce et de gas-oil sous la cuisine, vers le centre du bateau. Sous le carré, au niveau de châssis de quille, se trouvent les batteries et surtout près de 600 litres de rangement : à vos conserves ! © L.C Laurent Charpentier

une chambre à part

Une chambre à part

La cabine avant transgresse les codes classiques des RM, fondés sur une utilisation hauturière : place au plaisir d’une vraie chambre au matelas circulaire. Tant pis, si l’endroit sera difficile à occuper en mer, l’accent est mis sur le confort à l’arrêt. © L.C Laurent Charpentier

local technique

Local technique

Penderie, atelier, débarras, soute à voiles, entrepôt de produits frais, cabine d’appoint… Le local arrière, accessible par la salle de bains, est un vaste espace de rangement, à condition de penser au centrage des poids. Une trappe donne accès sous le coffre à bib. © L.C Laurent Charpentier

côte à côte

Côte à côte

Photo de gauche : la salle de bains et sa douche dotée d’un siège rabattable, malgré une hauteur sous plafond de 1,95 mètre. Photo de droite : l’accès principal au moteur, sous l’escalier de la descente que retiennent deux vérins hydrauliques. © L.C Laurent Charpentier

secteur de barre

Secteur de barre

A l’arrière du cockpit, un immense coffre (1 mètre cube de rangement) permet d’entreposer le matériel encombrant. Il donne accès au secteur de barre JP3 avec drosses textiles et palier auto-alignant qui donnent un toucher de barre sensible. © L.C Laurent Charpentier

l'aventurier élégant

L’aventurier élégant

Vendu 239 000 euros (sans voiles), le RM 1260 garde le caractère hauturier du RM 1200, mais les performances de sa nouvelle carène, la qualité des finitions et du design le rendent attrayant pour des plaisanciers préférant le cabotage estival au grand large. © L.C Laurent Charpentier

Photo 1/ 15
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran