Diaporama

Complément VV n°519, mai 2014

Passage du Nord-Ouest en cata : le diaporama

Parti du Groenland en juillet dernier, Libellule, un Salina 48 de série, a rallié l’Alaska en septembre, signant ainsi le premier passage du Nord-Ouest en catamaran de croisière. En complément de l’interview de son skipper Yves German, paru dans Voiles et Voiliers (n°519, mai 2014), voici en images les vingt moments-clés d’une navigation engagée.
  • Publié le : 21/04/2014 - 00:01
Lancer le diaporama en plein écran
passage...

Passage…

Ce jour-là, après le Bellot Strait, nous levons l’ancre à 4 heures du matin pour profiter d’une longue journée avant le mauvais temps – pour revenir bredouille le soir et mouiller au même endroit sans avoir trouvé la bonne passe. Mais cette lumière incomparable est notre récompense.

l'archipel de l'arctique.

L’archipel de l’Arctique.

La carte du Service hydrographique Canadien, où nous avons tracé notre route. A notre connaissance, aucun bateau de plaisance n’a emprunté le Parry Channel, route plus courte mais trop glacée en 2013, année la plus chargée depuis 2005.

nuuk.

Nuuk.

Avec ses 3 500 habitants et sa flottille de pêche, le port de Nuuk est la capitale du Groenland. Ce 14 juillet, Libellule (à gauche) est à couple d’un… trimaran. Les multicoques aimeraient-ils les hautes latitudes ?

solitude.

Solitude.

Mouillage au pied d'un village Inuit abandonné à Kronprinsesn Island, au milieu de la baie de Disko. Ici, Naïma (14 ans) réalisera sa première plongée sous un iceberg…

graouhhh

Graouhhh !

Nous sommes encore en mer de Baffin, le long du Groenland. Avant même d’embouquer le Passage du Nord-Ouest, Line, Naïma et Anissa crient : «Gare aux Ours !»

sous voiles.

Sous voiles.

En mer de Baffin, nous profitons certains jours de conditions exceptionnelles pour faire de la voile à bonne vitesse et dans une lumière qui n’en finit pas, indispensable pour veiller les icebergs.

devon island.

Devon Island.

Le 6 août, au mouillage de Johnson Bay par 74°31' N-82°22' W, sur Devon Island, Nord Canada. Le passage a bien commencé, et Yves fête ça par de petits runs en planche à voile. Air : 4°C. Eau : 2°C. Combi sèche obligatoire !

blanbley bay.

Blanbley Bay.

Nous sommes par 74°31' N-87°19' W, toujours sur Devon Island, la plus grande île déserte du monde. Première rencontre animale avec un bœuf musqué et un renard arctique.

pousser.

Pousser.

Le 10 août, sous le soleil de minuit, nous utilisons l'annexe pour pousser les plaques de glace (floe) qui font des allers-retour avec la marée. Au premier plan, les cannes – des mâts carbone de planche – qui nous servent à pousser lorsque nous restons à bord.

mémoire.

Mémoire.

L’île de Beechey conserve intactes trois tombes de membres d’équipage de l'expédition dramatique de Sir John Franklin. Les deux bateaux de la marine anglaise et leurs 128 hommes d’équipage se retrouvèrent bloqués là en 1845 et périrent de froid, de famine et du scorbut.

resolute.

Resolute.

tteint le 15 août, c’est le village le plus Nord du Canada. Incroyable : nous sommes par 74°41' Nord et nous avons droit à un service de gasoil sur mesure, tout comme pour nos poubelles. Bluffant !

sous voiles

Sous voiles !

Départ de Skullon Cove vers le Bellot Strait, goulot d’étranglement stratégique. Les cartes de glaces sont meilleures et les conditions de navigation parfaites, 15 à 18 nœuds et mer plate. Pour le reste, nous sommes en Arctique, température et visibilité de circonstance…

mascotte.

Mascotte.

Nous avons trimballé ce palmier gonflable toute la route ! En attendant que le Bellot s’ouvre, une petite photo de l’équipage. De g. à dr. : Naïma, Philipp, Marielle, Anissa et Line Cottier. Notez les combis étanches utilisées pour les transferts en annexe, runs de kayak ou de planche.

carré.

Carré.

Soirée à bord de Libellule. Même ici, nous profitons des avantages du cata pour accueillir nos voisins. Discussions tactiques pour le franchissement du Bellot sur fond d'échanges et de guitare – nous sommes six bateaux à attendre de bonnes conditions de glace dans le Bellot.

codes.

Codes.

Exprimée en dixièmes, la part d’occupation des glaces et son code couleur. On aperçoit les fortes concentrations de plus de 6/10e qui rendent le passage du Bellot délicat, mais le demi-tour également… Finalement, nous serons libérés le lendemain.

ca passe

Ca passe !

Le 23 août, finalement, nous nous élançons dans le Bellot Strait. Il aura fallu s'engager et taper assez fort des growlers. Bien heureux de notre préparation de coques avec boucliers d’étrave et flottaison renforcée de Kevlar.

queue leu leu.

Queue leu leu.

Finalement, c’est le lendemain, dans le sillage du brise-glace Henry Larsen des gardes-côtes Canadien, que nous nous libérons du dernier bouchon de glace du Bellot.

herchel island.

Herchel Island.

Par 69°30'N-139°10' W, cet ancien village de pêcheurs, proche de la frontière entre le Canada et l'Alaska, a été reconverti en observatoire. Les chercheurs et gardes-côtes nous ont préparé un sauna en guise d’accueil. Exceptionnel !

au radar

Au radar !

Le long de l’Alaska, nous naviguons pendant cinq jours dans un brouillard intense. C’est là qu’il faut penser à bien régler le radar pour cause de croisement d’icebergs intempestifs !

nome.

Nome.

Le 11 septembre 2013, après une semaine de brume le long de l’Alaska, nous passons le détroit de Béring. Derrière nous, les Iles de Diomèdes, porte de sortie officielle du Passage du Nord-Ouest, avant de rallier Nome. En médailon, le Livre d'or de Libellule.

Photo 1/ 20
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran

En complément

  1. 519feuilletage-salina 20/04/2014 - 23:51 Le passage du Nord-Ouest en cata habitable «Nous avons envisagé de faire demi-tour» L’an passé, dans ce même supplément multicoques, nous vous contions l’aventure de Libellule, un Salina 48 au Groenland. Un an plus tard, nous em- barquons à nouveau à bord pour... le passage du Nord-Ouest.
  2. ville fantôme 02/08/2013 - 00:02 J’ai navigué dans l’eau de là La Louise au Groenland (5) : à pleines dents Un pays, un bateau et un skipper fabuleux… Naviguer au Groenland à bord de La Louise de Thierry Dubois, c’est surnaturel. La preuve en cinq courts articles. Voici le dernier, avec un diaporama.
  3. arche électrique 28/07/2013 - 00:01 J’ai navigué dans l’eau de là La Louise au Groenland (4) : à vue d’œil Un pays, un bateau et un skipper fabuleux… Naviguer au Groenland à bord de La Louise de Thierry Dubois, c’est surnaturel. Les sens retrouvent leur sens. La preuve en cinq courts articles. Voici le quatrième.
  4. la louise dans son élément 24/07/2013 - 00:01 J’ai navigué dans l’eau de là La Louise au Groenland (3) : tout ouïe Un pays, un bateau et un skipper fabuleux… Naviguer au Groenland à bord de La Louise de Thierry Dubois, c’est surnaturel. Les sens retrouvent leur sens. La preuve en cinq courts articles. Voici le troisième.
  5. beauté sauvage 20/07/2013 - 00:01 J’ai navigué dans l’eau de là La Louise au Groenland (2) : à main levée Un pays, un bateau et un skipper fabuleux… Naviguer au Groenland à bord de La Louise de Thierry Dubois, c’est surnaturel. Les sens retrouvent leur sens. La preuve en cinq courts articles. Voici le deuxième.
  6. cache-cache 13/07/2013 - 00:01 J’ai navigué dans l’eau de là La Louise au Groenland (1) : à pied d’œuvre Un pays, un bateau et un skipper fabuleux… Naviguer au Groenland à bord de La Louise de Thierry Dubois, c’est surnaturel. Les sens retrouvent leur sens. La preuve en cinq courts articles. Voici le premier.