Diaporama

Grande croisière

Océan 35 : Les détails clés d’un voyageur original et soigné

C’est lors de ses longues nuits de barre en Figaro ou à bord de son Mini-Transat que Ronan Guérin a imaginé Océan 35 que nous avons testé dans le Voiles et Voiliers n° 500. Construit en CP époxy, ce voyageur de 10,50 m aborde la grande croisière avec un œil neuf. Visite guidée de ce plan signé Lucas-Plessis pour l’architecture extérieure et Darnet pour le design intérieur en 9 photos.
  • Publié le : 14/09/2012 - 15:18
Lancer le diaporama en plein écran
comportement   léger, rapide, stable

Comportement : léger, rapide, stable !

Avec seulement 4 tonnes au peson dont 1,4 de lest dans la longue quille relevable en fonte, l’Océan 35 ne se fait pas prier pour avancer. La carène très tendue utilise au mieux les panneaux de CP de 12 mm développables. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

gréement   celui du figaro 2

Gréement : celui du Figaro 2

Le génois est monté sur enrouleur flat deck. Le foc de brise avec mousqueton en sangles sur un étai largable. Le choix d’un gréement dans l’axe est peu courant mais a l’avantage de moins contraindre la structure. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

soute   un sacré volume...

Soute : un sacré volume…

… pas très bien placé, objecteront certains. Sauf qu’il vaut mieux entasser voiles et défenses à l’avant plutôt que la chaîne d’ancre. Sur l’Océan 35, elle descend en pied de mât (voir plus loin). Notez le travail de finition sur le rouf en sifflet. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

pont   marin et malin

Pont : marin et malin

Recouvert d’un antidérapant efficace, on y circule bien avec les cadènes de haubans rentrées et de bons appuis à la gîte. Notez au pied de mât le gros guindeau horizontal qui ne gène pas, vérifications faites, le circuit d’écoutes de solent. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

tableau   mais où est passée l'échelle

Tableau : Mais où est passée l’échelle ?

Les safrans sont fixés directement sur le tableau, ce qui permet de bénéficier dans les cabines de hublots avec vue sur mer. Une fausse mèche sous le banc arrière est destinée à recevoir le bras du pilote. La survie loge dans sa niche ad hoc et une échelle de bains doit être rajoutée. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

carré   35 pieds, vous êtes bien sûr

Carré : 35 pieds, vous êtes bien sûr ?

L’arrière est utilisé pour les deux cabines, ce qui libère le carré des contraintes de couchage (une version lit breton est quand même prévue). Dans le petit salon circulaire, on bénéficie d’un petit bar. La finition du rouf qui devrait à terme être réalisé en sandwich devra être amélioré. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

rangements

Rangements

En plus du mini bar, un grand volume de rangement donne accès à deux coffres profond et une penderie centrale, entre le carré avant et la soute à voile. A noter que ces volumes disparaissent si le client choisit l'option 3 cabines avec lit breton à l'avant en lieu et place du salon. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

cabines arrières   pour dormeur et navigateur

Cabines arrières : pour dormeur et navigateur

Chaque cabine est pourvue en option d’un petit bureau coulissant pour brancher son ordinateur. Cette disposition, qui permet de toujours bien se caler, libère beaucoup d’espace pour le cabinet de toilettes. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

toilettes

Toilettes

D'un volume comparable à celles d'un 40 pieds, elles bénéficient de l'absence de table à cartes. A noter que le chantier a décidé d'installer une centrale d'épuration Electro scan (l'eau de mer devient un puissant bactéricide en se transformant en chlore et en sodium) en lieu et place de la cuve à eaux noires. © P.B Pierre-Marie Bourguinat

Photo 1/ 9
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran

Les tags de cet article