La photo à la hune par Sophie Kahoun Communication

Environnement
Le Manta-mangeur de pollution de Bourgnon
yvan bourgnon et la maquette du manta

Le navigateur-aventurier franco-suisse Yvan Bourgnon a dévoilé le 9 avril a maquette de son voilier géant révolutionnaire. Le Manta, futur quadrimaran de 70 mètres de long, 49 mètres de large et 61 mètres de tirant d'air (plus haut que l'arc de Triomphe), devrait sillonner les océans pour collecter les déchets plastiques en mer. Imaginé par l'association The SeaCleaners, visant à lutter contre la pollution océanique et présidée par Yvan Bourgnon lui-même, ce navire à la pointe de l'innovation emmènera à son bord toutes les technologies lui permettant d'atteindre une autonomie totale. Il comprendra aussi en son sein une véritable usine pour collecter, trier, compacter et stocker jusqu'à 250 tonnes de déchets plastiques dans ses coques. Ces derniers seront ensuite pris en charge par des centres de recyclages adaptés. Au delà de sa mission de nettoyage des océans, le Manta est un réel pari technologique. Le bateau sera alimenté par plusieurs sources d'énergie renouvelable (panneaux solaires, éoliennes...), et propulsé par un gréement de type DynaRig (ces sortes de voiles carrées que l'on a déjà vues sur le yacht Maltese Falcon) et quatre moteurs électriques. Ce qui lui permettra d'être autonome aussi bien dans ses phases de déplacement que pendant la collecte des déchets. A noter que les quatre mâts sont disposés en carré - deux à l'avant, deux à l'arrière. Le Manta devrait être mis en service en 2023. Plus d'infos sur www.theseacleaners.org/fr/le-manta/