Le sommaire du mois

N°562
Voiles et Voiliers décembre 2017

Voiles et Voiliers N°562

Place aux rêves

Retrouvez dans les pages du n° 562 de Voiles et Voiliers neuf reportages exceptionnels qui vous baladeront de Tahiti au Groenland, en passant par la Suisse, le Sri Lanka ou Sainte-Hélène. Avec des images qui en mettent plein les mirettes.

Régate à Tahiti. La première fois, avant d’y revenir

L’inimitable Julie Bourgois revient sur ses quatre jours passés à suivre la Tahiti Pearl Regatta d’île en île, à bord de trois bateaux différents. Bien sûr que c’est du rêve, et en plus, si vous vous demandiez ce qu’est devenu Pierre Cosso (oui, oui, le Pierre Cosso de La Boum !), vous le découvrirez dans ces pages et retrouvez la Tahiti Pearl Regatta en vidéo ici.

Tahiti Pearl RegattaNous sommes partis de Raiatea pour l’île de Huahine. Nous avons quitté l’île sacrée pour d’autres horizons célestes.Photo @ Bertrand Duquenne
Scoresby Sund, latitude extrême, beauté rebelle

L’équipage de la goélette Opale, ancien chalutier deux-mâts reconverti en charter, s’est frotté aux latitudes extrêmes du Groenland. Entre aurores boréales et sculptures de glace, Marco Barneveld retrace l’exploration du Scoresby Sund, un fjord de 350 kilomètres uniquement accessible par bateau aux confins du cercle polaire arctique.

«J», la classe indémodable

Ils sont grands, ils sont d’une beauté à couper le souffle, et leurs évolutions en régate forment un spectacle d’un rare esthétisme. Ils, ce sont les Classe J, des classiques high-tech, des merveilles indémodables sur lesquelles Gilles-Martin Raget a eu le privilège d’embarquer aux Bermudes. Retrouvez les Classe J en vidéo ici.

Classe JSvea (JS1, lancé en 2016), en position favorable sous le vent de Topaz (J8, lancé en 2015). Ce sont les deux Classe J les plus récents, mais leurs plans datent de 1930.Photo @ Gilles Martin-Raget
Le citoyen du grand sud

A 60 ans, Yvan Griboval a décidé de relever un beau défi : un tour du monde en solitaire autour de l’Antarctique. Il raconte ses 152 jours d’une navigation qui l’a vu passer trois caps mythiques (Bonne-Espérance, Leeuwin, Horn), dont une partie a été consacrée à l’exploration océanographique.

«Sainte Hélène est une sorte de bateau immobile.»

Michel Martineau occupe le poste pas banal de consul honoraire à Sainte-Hélène. En revenant sur les pages noircies par les marins dans le carnet du yacht-club Ann’s Place, il décrit la vie dans cette île aussi mythique qu’incontournable des circumnavigateurs.

Sainte-HélèneAmbiance mystérieuse et humide, aussi, puisque le flux des grains alizéens vient se déchirer sur les falaises acérées de l’île.Photo @ Jérôme Giersé et Alexandra Gelhay
Rosalie, la belle du Léman

Pour un franc suisse et une bouteille de vin, Friio Kuperus, Néerlandais vivant en Suisse, a acquis Rosalie, un 6.5m Série internationale. Il revient sur les neuf mois qu’il a mis, avec quelques amis, pour faire d’une vieille coque couverte de poussière un voilier séduisant qui affiche sa classe sur le lac Léman.

Arrête ton char, Baïkal

Elodie et Dominique se sont lancés cette année à l’assaut du lac Baïkal, en Sibérie. Leur but : traverser le lac gelé dans toute sa longueur à bord d’un char à voile de leur conception. Rien ne s’est passé comme prévu, comme en témoigne ce récit entre fatigue extrême et euphorie.

Arrête ton char, Baïkal !Il fait -28 degrés et il y a 1 500 mètres d’eau sous la tente. Les craquements permanents de la glace nous rappellent la fragilité de la situation.Photo @ Bleichner et Elodie Arrault
Tour de la Guadeloupe, le passé retrouvé

La mer, espace de liberté… C’est bien pour ça que pendant la colonisation, il était interdit aux esclaves de s’approcher de la mer. Depuis, leurs descendants tâchent de rattraper le temps perdu en faisant le tour de l’archipel sur un canot importé par des Bretons…

Le lien perdu entre l’Inde et le Sri Lanka

Le Sri Lanka, prochain paradis des plaisanciers ? Chut, il ne faut pas ébruiter ce secret. Et pourtant, ce pays entrouvre ses frontières et permet désormais de naviguer dans le golfe de Manmar et son mythologique Adam’s Bridge.

barques de pêche du Sri LankaRien qu’à la voile ! La majorité des barques de pêche du Sri Lanka – et encore plus dans le Nord – utilise la voile, comme moyen de propulsion principal.Photo @ Jean-Luc Gourmelen
Spécial salon

Vous souhaitez acquérir un bateau, ou en changer ? Avant l’ouverture de l’édition 2017 du Salon nautique de Paris, qui aura lieu du 2 au 10 décembre, la rédaction de Voiles et Voiliers a effectué un travail de bénédictin pour vous aider à mieux appréhender la richesse du marché. En classant cette fois les quelque 360 bateaux évoqués par taille et catégorie.

Tofinou 8Si le premier Tofinou portait sa carène dessinée dans les années 30, le 8 m est résolument moderne. Mais toujours aussi chic, le rouf en acajou et le pont en teck faisant bon ménage. Et que dire de la ligne : étrave agressive, brion au-dessus de l’eau, tonture élégante et plage arrière discrète.Photo @ Jean-Louis Guéry
Spécial équipement

«Co-nnec-té.» Aucune raison que l’équipement nautique n’échappe aux dernières tendances des secteurs du loisir. La pratique est aujourd’hui simple et en ligne. Notre spécialiste de l’équipement Sébastien Mainguet décrypte cette évolution, tout en dressant un inventaire des nouveautés qui figureront dans le hall dédié au Salon nautique de Paris.

Spécial location 2018

Toutes les destinations – et les plus belles –, les meilleures idées de croisières, des récits de voyage, des témoignages et des conseils pratiques… Petit guide pratique de la voile pratiquée en location.